RDC – Le budget 2016, une mascarade

Une mascarade politique, des complicités silencieuses

Budget 1

Le budget du pouvoir central 2016 tourne autour d’un peu moins de 8 milliards de dollars US !

C’est hallucinant car la RD Congo, ce « pays continent », a une superficie équivalente à la moitié de l’Union Européenne : 2,3 millions km² contre 4,4 millions de km², une estimation de 77 millions d’habitants pour 508 millions en Europe !  UN WPP 2015 & EUROSTAT & Union européenne Vivre dans l’UE

Pour mesurer l’ampleur de l’arnaque du discours officiel, il suffit de comparer le budget 2016 de la RDC avec le budget par exemple de :

  Superficie km² Nbre Habitant Budget
RD Congo 2,3 millions 77 millions 7,7 milliards $
Union européenne 4,4 millions  508 millions  155 milliards d’euros
Angola 1,2 millions 25 millions 70 milliards $
Fédération Wallonie Bruxelles 17.000 4,3 millions 9,9 milliards $

RDC Flag (2)Le budget

RDC – Ministère du Budget FC $ Taux moyen
Budget du pouvoir central 2014 8.273.433.609.254 8.915.626.162 927,47 FC/$
Budget du pouvoir central 2015 8.496.349.867.384 9.072.450.472 936,50 FC/$
Budget du pouvoir central 2016 7.282.077.472.329 7.801.250.707 933,45 FC/$

RDC Budget 2016 Loi de finances 15 021 151231

Source RDC – Ministère du Budget  Là pour le coup, le site web de ce ministère est facile d’accès, même s’il n’est pas mis à jour pour tout, cela mérite une mention + !

Honte aux institutions financières et aux organisations influentes  complices de fait par leur silence, de cet état mafieux…

Quelles sont les réactions des BM, FMI, BAD et coopérations internationales face à cette mascarade ?  Je n’ai pas trouvé d’articles dénonçant la mascarade jouée par les autorités politiques…  Parce que complices ?  Plus c’est gros, plus cela passe ! 

Tout va bien : le pays est riche, les gens sont pauvres ! 

En septembre 2014, le premier ministre Matata Ponyo avait déclaré : « Aujourd’hui, nous avons un budget qui avoisine les 9 milliards de dollars américains. Donc, c’est des progrès qui sont réalisés.  Nous devons en tenir compte», a déclaré à la presse Augustin Matata Ponyo.  Le Premier ministre a cependant reconnu que ce budget reste modeste par rapport aux potentialités de la RDC.  (Sic et sans rire sur les progrès et la modestie du budget!)  Radio Okapi 140930 

Les conditions de vie qu’elles soient urbaines avec leurs bidonvilles ou rurales, sont désastreuses, à quoi il faut ajouter celles plus difficiles encore des « perdus de la République » que sont les 3,8 millions de déplacés et réfugiés.  UNHCR 2015 

Le jeudi 25 septembre 2014, lors de son discours à la 69ème Assemblée générale de l’ONU à New York, Mr Joseph Kabila, Président de la République démocratique du Congo a pourtant affirmé « être heureux de vous dire ce jour que la RDC est de nouveau un pays debout »…  ambardc.eu

En termes de redistribution de la richesse produite par la nation (c’est normalement ce qui est attendu d’un Etat digne de ce nom), un ami me proposait le calcul suivant pour connaître la valeur que pourrait recevoir chaque citoyen congolais : Budget 7.718.782.786 $ / 77.000.000 hab. estimation = 100,24 $/hab. !  Quand une famille est déjà en difficulté de payer une cotisation de 2$/pers/an pour s’inscrire à une mutuelle de santé, vous mesurez le scandale.

Ok, je sais que cette manière de voir n’est pas celle des économistes mais cela a l’avantage d’être concret face au taux de croissance annoncé par le Premier ministre Matata Ponyo, pour 2015 : 7,7% avec une projection pour 2016 de 9%, ce dont la majeure partie de la population ne profite pas.  TV5Monde La RDC abaisse sa prévision de croissance pour 2015

Les chiffres de croissance économique, d’abaissement de la pauvreté, etc. annoncés par le Premier ministre Matata Ponyo sont issus de statistiques dont il est franchement possible de douter de leur réalité tant le pays est gangréné par la corruption et par la déliquescence des services de  l’Etat.  Je suis toujours étonné de la distinction faite entre résultats économiques d’une nation et situation humaine, comme si l’économie était une activité à part de la vie, qu’elle ne devait pas fondamentalement être au service du bien-être des gens.  Raison pour laquelle je lui préfère l’indice de développement humain pour situer la « croissance » d’un pays.  En 2013, la RD Congo   occupait la 186ème place des pays analysés.  UNDP – PNUD IDH 2014

Pour ma part, j’utilise une formule simple pour qualifier la richesse d’un pays : « La richesse d’un pays se mesure par le nombre de ses pauvres… »  Pauvre riche Congo !

L’économie n’est pas qu’une accumulation de chiffres, de statistiques, de diagrammes : ce sont des activités humaines basées sur des projets politiques et sociaux.  C’est la manière de gérer la survie et le développement des populations, de gérer les biens communs de l’humanité, à commencer par les ressources naturelles de la Terre.

Bref, c’est une question de civilisation, de conception de notre présence au monde et de notre responsabilité d’humains.  Or, est en route une énorme machine d’exclusion sociale contre laquelle la société civile se bat depuis des années.  Je reprends ici des extraits de l’opinion de Gabrielle Lefebvre, relatifs au TTIP, traité commercial USA-UE dont les motivations et les résultats prévisibles sont les mêmes à ce qui est mis en place en RDC…

A suivre…