RDC – Etat de la Nation – 2014

RDC Flag (4)

Les grandes avancées « à l’initiative du Président » de Matata Ponyo Mapon, premier ministre de la RD Congo …

Premier ministre de la RDC

Augustin Matata Ponyo Mapon, né le 5 juin 1964 à Kindu, est un homme politique congolais, spécialiste en politiques monétaire et budgétaire, Premier ministre depuis le 9 mai 2012, reconduit comme Premier Ministre du gouvernement « Matata 2 », le 7 décembre 2014 ; marié et père de 4 enfants.

En juin 2014, Matata Ponyo Mapon affirmait avoir réalisé de grandes avancées dans le développement du pays. Afrique Kongotimes 140608 – RDC : Le développement n’est pas une baguette magique

Joseph Kabila - Président de la RD Congo

Devant toutes les nations du Monde le jeudi 25 septembre 2014, à la 69e assemblée générale de l’Onu à New-York, le Président de la République, Joseph Kabila affirmait (à la 9ème minute) : Vous savez tous où en était mon pays, il y a à peine 13 ans. Je suis heureux de vous dire ce jour que la RDC est de nouveau un pays debout, un pays où la paix retrouvée se consolide chaque jour davantage. Okapi 140925

Vraiment de grandes avancées et vraiment debout ?

Regards sur…

La politique menée par le Président et son gouvernement est spécifiquement économique quoi qu’en dise le premier ministre à propos de l’aspect social de sa politique…

  • La captation des ressources au profit que quelques personnes, groupes financiers et industriels
  • La faiblesse des engagements sur la réforme de l’Etat, de son administration, en particulier de son fonctionnement : meilleurs salaires, formations, investissements de toutes natures
  • La faiblesse du pilier sécurité et justice
  • La faiblesse du budget
  • L’endettement de la RDC en hausse vis-à-vis des Banque mondiale, Banque Africaine de Développement, et autres organismes financiers
  • Etc.

Il n’y a pas de politique originale propre à l’âme africaine. La politique dite de « modernisation » (mais de quelle modernisation s’agit-il ?) basée sur l’émergence d’une classe de riches, ne semble pas tenir compte ni des erreurs commises ailleurs (il les reproduit allègrement), ni des alertes relatives aux crises humanitaires, au changement climatique, à la destruction de l’environnement consécutive à l’exploitation des ressources type Far West, à l’emprise de plus en plus dangereuse des religieux de tous bords, etc…

La situation en RDC tend à ressembler à ce qu’écrivait en 1976 Ian Watson, écrivain anglais de science fiction à propos de la société : Les gens ont peut-être été libres un jour. Ils ne le sont plus aujourd’hui. On a réinventé la jungle, avec du béton de l’acier et des ordures. Plus nous nous modernisons, plus nous nous rapprochons de l’âge de pierre.

L’idée de ce document est d’avoir un aperçu sur ces « réussites », à partir d’informations trouvées sur le net et sur les sites web de la république trop souvent incomplets et peu pratiques comme source d’informations à destination de tous, des entreprises et des organisations. . . Voir  Les sites web de la République

Sauf inattention de ma part, beaucoup de thèmes n’ont  pas fait l’objet d’attention particulière de la part du Premier Ministre et d’autres représentants du gouvernement : ils sont vides… Les domaines sont classés par ordre alphabétique.

Agriculture

Agriculture familiale 

Agro-industrie

Plan National d’Investissement Agricole – PNIA 2013-2020. Le PNIA est le cadre national de planification des fonds internes et extérieurs pour le secteur de l’agriculture et du développement rural. Les parcs agro-industriels est une initiative qui implique plusieurs ministères sectoriels, y compris les ministères des Finances, de l’Agriculture, des Affaires Foncières, de l’Economie et de l’Industrie. Le coût total sur une période de 8 ans : 2013 – 2020 – 5,73 milliard USD. Primature 130727 – Sécurité alimentaire : S’approprier du Plan National d’Investissement Agricole (PNIA) – Plan National d’Investissement Agricole – PNIA 2013-2020 – Powerpoint

Parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo – www.parc agro.com – Sur les 20 prévus, lancement le 15 juillet 2014, du premier parc agro-industriel de la RDC à Bukanga-Lonzo dans le Bandundu, localité située à 235 kilomètres de Kinshasa, sur plus de 80.000 hectares dont 10.000 hectares de légumes. « Il y aura irrigation mécanisée, piste d’aviation afin de permettre d’écouler les produits vers les villes… Le gouvernement congolais veut renforcer l’agriculture afin de permettre au citoyen d’accéder à des denrées alimentaires à des prix acceptables. » 

Le parc agro-industriel de Bukanga Lonzo est un site de 75 000 hectares. Il est situé entre les rivières Kwango et Lonzo, à 3 heures de route du centre-ville de Kinshasa. Le gouvernement a mobilisé 83 millions de dollars pour l’exécution de ce vaste projet. Près de 10 000 hectares de ce site seront dédiés à la culture de légumes et produits maraîchers tels que le maïs, soya, oignons, piment, carotte, haricot vert,… à partir du mois d’août. Il est aussi prévu la construction des poulaillers et porcheries et des investissements d’accompagnement notamment les logements, les écoles, la fourniture d’électricité, et un centre médical. Il semble que ce projet sera une bonne opportunité d’emploi pour des milliers de personnes. 

Domaine agro-industriel de la N’Sele (DAIPN) Le Gouvernement congolais et la firme israélienne LR GROUP Ltd ont signé, jeudi 9 mai 2013, deux contrats de partenariat pour la modernisation, la réhabilitation et le développement de la ferme présidentielle de la N’sele, ex- Domaine agro-pastoral et industriel présidentiel de la N’Sele (DAIPN sous le président Mobutu).

La ferme sera réhabilitée et gérée comme une unité commerciale indépendante et à but lucratif. L’investissement s’élève à 88.740.000 de dollars américains sur fonds propres du gouvernement. Avec la valorisation de DAIPN, des emplois pour des milliers des personnes seront crées, à la fois directement et indirectement.

Aménagement du territoire

Cadastre

Gestion des ordures – Traitement des eaux – Recyclage

Gestion des villes

Plan d’aménagement du territoire

Politique de l’habitat durable

Communication

Fibre optique

Téléphone mobile

Culture

Démocratie 

La désignation par la voie des urnes des animateurs de toutes les institutions constitutionnelles. 

L’effectivité des pouvoirs constitutionnels des provinces qui déterminent leurs trajectoire et se choisissent des animateurs de leurs institutions sans interférences des organes super structurels centraux. Ce faisant, on découvre un puissant contre-pouvoir qui garantit aux citoyens le respect de leurs choix politiques à la base. En sus d’une répartition horizontale classique du pouvoir, il est question d’une répartition verticale du pouvoir qui offre un socle de contestation de toute monopolisation du pouvoir, qui a toujours été un vivier de l’organisation dictatoriale du pouvoir d’Etat, etc. (NB : l’article semble avoir été retiré Ambassade RDC EU 140630 L’indépendance célébrée à Bruxelles)

Accession à l’information publique – Les sites Web de la république

CENI – Commission électorale nationale indépendante. 

Vous savez, en 2011, alors que j’étais ministre des Finances, j’ai déboursé 450 millions de dollars, sortis du Trésor public, pour financer les élections, car les promesses des bailleurs ne s’étaient pas réalisées. Aujourd’hui, alors que le coût des futurs scrutins est estimé à 750 millions de dollars, certains nous donnent des injonctions en ne nous promettant tout au plus que 30 millions de dollars…

Chez nous, un adage dit « un pied qui a été mordu par un serpent craint même un simple fil »…N’ayant pas reçu les soutiens promis en 2011, nous nous demandons si nous les obtiendrons en 2016…

La CENI, (Commission électorale) est une structure indépendante où se retrouvent la majorité, l’opposition, la société civile et l’agenda électoral du Congo ne peut être établi que par des Congolais, c’est une question de souveraineté nationale. … En outre, des élections similaires doivent avoir lieu dans plusieurs pays voisins. Il ne faudrait pas que nous soyons les seuls à recevoir des injonctions. Je souhaite un traitement équilibré et objectif.  Le soir 140630 – Matata Ponyo a remis « un pays en ordre de marche »

Education à la citoyenneté

Elections locales, provinciales, législatives

Liberté de la presse

Recensement – Etat civil

Economie

Budget

Croissance forte depuis 2001 – 8,5% en 2014

Nous atteignons en effet une croissance de 8,5%, contre 7,5% l’année d’avant et pour cette année, nous projetons 9%… Taux d’inflation, l’an dernier, a été de 1 %, le plus bas depuis 1974, l’un des plus bas du continent / de l’Afrique subsaharienne … La dépréciation monétaire n’existe plus car le taux de change est fixe depuis quatre ans

Monnaie : les gens, désormais, veulent qu’on les paie dans la monnaie nationale. C’est pourquoi nous avons mis en circulation des coupures de 1000, 5000, 10.000 francs congolais et nul n’a répondu à l’appel de boycotter ces coupures et il n’y a pas eu d’inflation.  Le soir 140630 – Matata Ponyo a remis « un pays en ordre de marche » 

Et vous comprenez très bien que le taux de croissance élevé veut dire la création des richesses. Cela veut dire qu’on fait reculer le mur de la pauvreté. Lorsqu’il y a près de 40.000 emplois qui sont crées, pouvez-vous dire qu’on n’a pas amélioré les conditions de vie de la population ? Parce que 40.000 personnes c’est quand même des personnes qui ont vu leur niveau de vie s’améliorer.  Afrique Kongotimes 140608 – RDC : Le développement n’est pas une baguette magique 

Sur cette question, c’est le Fonds monétaire qui, lors de sa dernière évaluation, a prononcé le terme d’ « historique »… Du point de vue macroéconomique, la République démocratique du Congo va bien. Ceci sur base du thermomètre économique internationalement reconnu. Le soir 140630 – Matata Ponyo a remis « un pays en ordre de marche » 

Ça va mieux. Il ne faut pas attendre la magie dans la croissance. Le développement n’est pas une baguette magique. C’est un processus. Et ce processus se réalise. Quand on créée de l’emploi, cela veut dire qu’on amène plus, en tout cas, de prospérité, même si c’est encore limitée. Lorsqu’on aménage des hôpitaux, lorsqu’on aménage des écoles, lorsqu’on crée des routes, je pense que c’est un processus.  Afrique Kongotimes 140608 – RDC : Le développement n’est pas une baguette magique

Grâce à ces performances, le Gouvernement a pu initier et réaliser de nombreux projets sociaux et dans différents autres secteurs, notamment les transports et les infrastructures routières. En conséquence, les derniers chiffres de la Banque mondiale sur la pauvreté en RDC indiquent que le niveau de pauvreté a baissé, passant de 71% en 2005 à 63% en 2012, soit une diminution moyenne de 1 point de pourcentage par an.  Ambassade RDC EU 140125 – RDC – 2014 : Le Premier Ministre Matata dresse les perspectives

Fond Monétaire International – FMI et autres institutions financières

Des institutions reconnues en matière d’économie comme le FMI, ou de développement comme la Banque Mondiale ou la Banque africaine de développement n’ont pas hésité à nous féliciter alors que passé, elles n’avaient jamais hésité à nous critiquer.  Le soir 140630 – Matata Ponyo a remis « un pays en ordre de marche » 

Guichet unique. 

Création d’un Guichet unique qui a pour mission de faciliter l’implantation des entreprises dans le pays. Avant sa création, il fallait plus au moins 155 jours pour créer une entreprise, c’est un parcours du combattant. Aujourd’hui, en trois jours, vous créez votre entreprise. Il fallait 13 procédures pour pouvoir créer son entreprise, aujourd’hui c’est deux ou trois procédures qui se font en trois jours. Il fallait débourser près de 3.500 dollars américains, mais aujourd’hui c’est moins de 200 dollars. Et en moins d’une année, il y a eu 4.000 entreprises qui ont été créées. Ce Guichet unique de création d’entreprise en secondé par un autre au niveau du commerce frontalier…  Afrique Kongotimes 140608 – RDC : Le développement n’est pas une baguette magique

Impôt & Taxes. 

Malgré ces progrès, les opérateurs se plaignent beaucoup de la multiplication des taxes, certains en ont recensé plus que 35. Des vraies et aussi des fausses taxes… 

Les réformes, c’est une entreprise laborieuse. Comme ministre des finances, j’ai travaillé sur cette question et supprimé beaucoup de niveaux d’impôts. Mais assainir cet environnement c’est priver beaucoup d’opérateurs de leur rente régulière, il y a donc des résistances…Voici trois jours encore, le chef de l’Etat, qui venait d’être saisi du problème lors de l’un de ses déplacements, a insisté sur cette question et nous travaillons sur le sujet.  Le soir 140630 – Matata Ponyo a remis « un pays en ordre de marche »

Energie

Centrale à hydrogène

Éolien

Hydroélectrique

  • Projet Inga 3 – 4.800 mégawatts de production dont plus de la moitié sera exporté vers l’Afrique du Sud.
  • Construction de barrages à Zongo, à Kakobola et à Katende. 

Hydrolienne

Méthane naturel ou récupération des ordures

Solaire

Politique d’économie énergétique

SNEL

Enseignement

100 millions de dollars : Améliorer la qualité et la quantité de l’éducation / Construction de 1.000 écoles par an sur 5 ans / 500 sont construites aux standards parfois meilleurs que ceux de nos partenaires… / Instauration de la gratuité de l’enseignement primaire. En grande partie l’enseignement est encore payant, mais la prise en charge de l’éducation par l’Etat sera progressive, déjà certaines catégories, jusqu’en 5eme année primaire, ont été délestées de la charge / Programmes de formation des enseignants / La part de l’éducation dans le budget national est passé de 1% à 16% / Augmenter la fréquentation scolaire des filles. L’instauration de bourses d’études destinées aux jeunes filles / Achat de livres. La fourniture de 18 millions de manuels scolaires / La création d’une mutuelle de santé des enseignants / La gratuité de l’enseignement primaire instituée en 2010 / La promulgation d’une nouvelle loi-cadre de l’enseignement national / La sacro-sainte « bancarisation » de la paie des enseignants sur l’ensemble du territoire national.

Enseignements et Recherches

Centres de recherche

Formations technique

Universités

Environnement

Air

Déchets, recyclage et ressources à valoriser

Espaces verts dans la ville

Eau

Forêt

Parcs nationaux

Fonction publique

Bancarisation des fonctionnaires

Les effectifs de l’Administration et des Institutions politiques s’élèvent à 1.001.298 unités. En déduisant les 123.097 retraités, les effectifs à bancariser se chiffrent à 878.201 unités. 

Sur 878.201 unités à bancariser, 634.973, soit 72,30 % ont déjà été bancarisés, il en reste 243.228, soit 27,70 %.

La masse salariale mensuelle de plus de 100 milliards de Francs congolais canalisée à travers le circuit bancaire apporte un appui important à l’édification du système financier de la RDC et à l’épargne nationale.  Vice-primature 140120 – Ministère du budget – Etat des lieux de la bancarisation  

Grâce au recensement qui l’a précédée, « Nous avons pu détecter de faux fonctionnaires, explique Jean-Louis Kayembe, président du comité de suivi de la paie à la Banque centrale, chargé du bon fonctionnement du système. Ce qui nous a permis d’économiser 7 milliards de francs congolais [environ 5,4 millions d’euros]. Nous réfléchissons à la façon d’abaisser graduellement, dès l’an prochain, les frais de gestion que l’État verse aux banques. »

Celles-ci espèrent, de leur côté, fidéliser leurs nouveaux clients afin de leur faire consommer des services bancaires, un crédit ou une carte de paiement et de retrait. Quant aux fonctionnaires, ils sont désormais à l’abri des « ponctions » pratiquées sur leur solde par des prédateurs en tout genre…  Jeune Afrique 140211 – RD Congo : la bancarisation, ça paie !

Entreprise publiques

ENA – Ecole National de l’Administration

INPP – Institut National Public Professionnel

Réforme de la fonction publique

… Aucune nation ne s’est développée sans une administration publique performante. Nous devons prendre conscience qu’il nous faut bâtir assez rapidement une administration publique à la mesure des enjeux de l’émergence du pays. Certes il s’agit d’une réforme de longue haleine, mais il y a lieu de souligner les progrès encourageants dans la mise en œuvre de cette courageuse réforme. Il y a, en effet, lieu de mentionner :

  • La bancarisation de la paie des fonctionnaires qui leur permet de toucher leur rémunération chaque mois à échéance régulière et de manière sécurisée notamment à travers le circuit bancaire en provinces comme dans les territoires ;
  • La maitrise progressive des effectifs et de la masse salariale grâce à la poursuite des opérations du recensement biométrique et de la bancarisation ;
  • La préparation du lancement de l’Ecole Nationale d’Administration pour les premières formations initiales dès 2014, au profit de jeunes cadres congolais à fort potentiel recrutés sur concours ;
  • Le rajeunissement de l’administration publique par la titularisation de 107 jeunes universitaires recrutés de manière transparente dans un processus compétitif et affectés dans les services de l’administration centrale. Cette première expérience encourageante a amené le Gouvernement à finaliser le recrutement de 500 jeunes universitaires devant être déployés dès 2014 ;
  • Le démarrage de travaux de rationalisation des primes et des salaires devant permettre de formuler une véritable politique salariale dans la fonction publique ;
  • Le lancement des études de faisabilité pour la création d’une caisse de retraite des fonctionnaires en vue de sécuriser les pensions des retraités ;
  • La modernisation du cadre juridique par l’élaboration et la transmission au Parlement du projet de loi portant statut général du personnel de carrière des services publics de l’Etat ainsi que le projet de loi organique portant organisation et fonctionnement des services publics centraux, provinciaux et locaux.  Ambassade RDC EU 140125 – RDC – 2014 : Le Premier Ministre Matata dresse les perspectives

Gouvernance

  • Congo RisingUne fenêtre pour montrer les avancées du pays. … L’Ambassadeur Mova Sakanyi a en outre fustigé « l’aveuglement tissé par les colporteurs d’images macabres sur le Congo » qui conditionnent et entretiennent une mauvaise image du pays alors que ce dernier connaît des avancées réelles et palpables. Selon lui, le pays a atteint « un point de rupture » et « les Congolais n’attendent plus encaisser sans broncher les discours handicapants de leurs détracteurs. Il est vrai qu’il a manqué à ce grand pays un récit. Il s’est laissé raconter par d’autres. »  

Concept de communication dénommé « Congo Rising : Fast Forward to an emerging country » destiné à présenter le nouveau visage du pays, les projets, les avancées ainsi que les besoins pour atteindre l’émergence par le biais de prochaines conférences, colloques, forum, publications notamment le quatrième Forum Economique Congolais dans l’Union Européenne, le second Congolese Business Awards…  Ambassade RDC EU 140630 L’indépendance célébrée à Bruxelles

Justice

Prison

Tribunaux

Mines

Recherche

Centres de recherche

Santé

Infrastructures

Réhabilitation de 1.000 centres de santé et 200 hôpitaux avec des équipements de standard européen, dignes du modèle que le colonisateur a laissé en 1960, nous n’achetons pas du matériel de moindre qualité…  Le soir 140630 – Matata Ponyo a remis « un pays en ordre de marche »

Mutuelles de santé 

Sécurité

Agence Nationale de Renseignement – ANR

Armée. L’Ambassadeur Henri Mova a salué les forces armées et la police dont « le dévouement nous a permis de mettre hors d’état de nuire, tous les chefs de guerre nationaux et étrangers. Par la bravoure de nos soldats, nous avons éradiqué toutes les structures qui ont fait de la belligérance leur gagne-pain et le promontoire de leur ascension sociale. »  Ambassade RDC EU 140630 L’indépendance célébrée à Bruxelles  

Il faut savoir ce que l’on cherche. … Aujourd’hui que les FDLR sortent de la forêt on réalise qu’il y a parmi eux des femmes, des enfants… Si on avait laissé ces armes crépiter il y aurait eu de nombreuses victimes parmi eux…Le choix correct et humainement acceptable privilégie la paix et la sécurité et il faut examiner la question de manière progressive. De toute façon le cantonnement au Kivu est transitoire, ces réfugiés vont être transportés dans d’autres endroits…  Le soir 140630 – Matata Ponyo a remis « un pays en ordre de marche »

… les efforts consentis pour la réforme du secteur de sécurité ont commencé à produire les résultats escomptés. A titre d’illustration :

  • La professionnalisation des Forces Armées se poursuit avec la formation et le renforcement de 32 régiments en matériel et équipements militaires ;
  • Un effectif important d’officiers et sous-officiers des FARDC ont été formés avec l’assistance de la coopération militaire des pays amis ;
  • Les travaux de réhabilitation d’infrastructures des centres d’entrainement, d’instruction, d’hébergement et des casernes à travers la République se poursuivent avec satisfaction dont les centres de Rwampara, Luberizi, Rwindi, Mura, Kamina et Walikale ;
  • L’hôpital militaire de Goma a été réhabilité ainsi que les camps Saïo de Bukavu et Nyamunyunzi tant en installations sanitaires et électriques qu’en adduction d’eau ;
  • Des actions disciplinaires et des enquêtes judiciaires ont été ouvertes notamment pour les cas de graves atteintes à l’intégrité physique des citoyens ;
  • Enfin, la majorité des éléments des Forces Armées disposent d’une carte d’identité militaire et sont payés par voie bancaire.

Tous ces efforts consentis ont permis de renforcer la discipline au sein des Forces Armées. 

Police. Sur le plan de la sécurité des personnes et de leurs biens, l’on peut noter :

  • La mise en œuvre du plan directeur de la Police Nationale Congolaise pour la sécurisation des personnes dans les villes affectées par les phénomènes de banditisme organisé ;
  • L’établissement de contrats de performance entre le Gouvernement et les commandants des commissariats et autres unités spécialisées de la Ville de Kinshasa ;
  • L’intensification des patrouilles dans les quartiers chauds des principales villes du pays ;
  • Le renforcement de douze (12) postes frontaliers en de systèmes modernes d’identification des personnes en vue d’améliorer la sécurité et la maîtrise des mouvements migratoires.  Ambassade RDC EU 140125 – RDC – 2014 : Le Premier Ministre Matata dresse les perspectives

Déplacés et réfugiés 

Social

Droit du travail

Pensions

Salaire minimum

Point sur la situation sociale

Le social a été au cœur des préoccupations du Gouvernement, conformément aux instructions du Chef de l’Etat. Les efforts fournis sont considérables, mais il faut du temps pour voir les fruits tomber. En outre, comme j’ai eu à le signaler, il importe de noter que la relation entre la croissance et la transformation des conditions de vie de la population dépend du niveau initial des richesses produites et de la distribution de cette richesse. 

En effet, ce n’est pas parce que les économies de l’Afrique Subsaharienne réalisent, au cours de ces vingt dernières années des taux de croissance élevés en termes de production des richesses, que les conditions de vie de leurs populations sont devenues meilleures que celles des économies avancées.

Concrètement, l’on peut noter :

  • la réhabilitation de 277 zones de santé non bénéficiaires d’appui structurel ;
  • la campagne de vaccination cofinancée avec le fonds GAVI ;
  • l’acquisition des matériels et équipements médicaux, des groupes électrogènes en faveur des différentes formations hospitalières du pays ainsi que l’achat des médicaments ;
  • la construction et la réhabilitation des écoles à travers la République, soit 455 écoles sur les 1000 prévues ;
  • le démarrage de la 1ère phase de construction de 1.000 logements sur le site de l’ex-pépinière de Bandalungwa à Kinshasa ;
  • la prise en charge de la participation de l’équipe nationale, de nos athlètes et de nos clubs aux différentes compétitions internationales.
  • La modernisation en cours de 66 hôpitaux de référence et 330 centres de santé à travers les 11 provinces de la République par l’acquisition des matériels et équipements médicaux, des groupes électrogènes ainsi que l’achat des médicaments ;
  • La poursuite de la gratuité de l’enseignement de base jusqu’au niveau de la 5ème année primaire dans toutes les provinces, à l’exception pour l’heure des villes de Kinshasa et Lubumbashi ;
  • La subvention du transport en commun avec l’acquisition et la mise en circulation de 300 bus dans la ville province de Kinshasa ;
  • La relance effective, après plusieurs années de léthargie, des activités de DAIPN avec une production initiale de 25.000 poulets depuis décembre de l’année passée.  Ambassade RDC EU 140125 – RDC – 2014 : Le Premier Ministre Matata dresse les perspectives

Sport

Transport

Aérien

Création d’une nouvelle compagnie nationale de transport aérien, « Congo Airways » 

Ferroviaire

  • La construction du chemin de fer Kinshasa-Ilebo, qui permettra de relier l’Ouest du pays ;
  • La réhabilitation du tronçon ferroviaire Kolwezi-Dilolo, permettant une évacuation aisée de la production minière par le port angolais de Lobito ; 

Fluvial et maritime

  • Acquisition de bateaux pour le transport de marchandises par le bief moyen Kinshasa-Mbandaka-Kisangani et plusieurs lacs.
  • Des navires « longs courriers » pour le transport maritime font également partie de ce projet.
  • La réhabilitation des ports de Boma, Matadi et Kinshasa, etc. 

Urbain

  • 500 bus en circulation à Kinshasa
  • 2.000 bus en cours d’acquisition pour les provinces.

RVA / RVF – Régie des voies aériennes et fluviales

Sources: Les sources ont été rassemblées dans un article séparé => Sources – Index

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *